Des mesures immédiates pour combattre le renchérissement

Loin du “monde d’après”, dont on a pu débattre pendant le premier confinement, loin même d’un “retour à la normale”, le monde est plongé aujourd’hui dans une situation pire qu’avant : guerres, urgence climatique encore plus aiguë et crise économique, qui se manifeste sous la forme de l’inflation. Tout augmente, sauf les salaires, les retraites et les prestations sociales. Le problème du renchérissement du coût de la vie est causé par l’inflation, mais aussi par d’autres phénomènes comme la hausse inexorable des primes d’assurance maladie – qui devraient augmenter brutalement en 2023 – et celle des loyers.

Que les causes soient différentes, l’impact sur le pouvoir d’achat des classes populaires est le même, et il est déjà brutal pour les plus modestes. Face au renchérissement du coût de la vie, plusieurs mesures devraient être prises immédiatement.

– Le Conseil fédéral compte-t-il indexer les salaires, les retraites et les prestations sociales au coût de la vie, afin de mettre un frein à la baisse du pouvoir d’achat ?

– Le Conseil fédéral ne devrait-t-il pas instaurer un contrôle des prix sur les denrées de base et sur les loyers, comme cela avait longtemps été le cas pour les loyers après la Deuxième Guerre mondiale ?

– Le Conseil fédéral envisage-t-il de plafonner les primes d’assurance maladie et de diminuer les réserves des caisses maladies ?

Intervention de notre Conseiller National Denis de la Reussille