L’UNRWA au bord de la cessation d’activité par manque de financement

Notre pays participe au financement de l’UNRWA depuis sa fondation dans les années 1950. Pour la période 2021-2022, le financement suisse se monte à environ 20 millions de francs par an. Le directeur “de nationalité Suisse” de cette agence onusienne vient de lancer un appel au secours. D’ici quelques mois l’aide alimentaire dont dépendent 2 millions de personnes pourrait être menacée voire même cesser par manque de moyens financiers. De même que l’accès aux soins de base pour 5 millions de réfugiers palestiniens dans tout le proche-orient. De plus, 500 000 enfants sont scolarisés dans l’une des 700 écoles gérées par l’UNRWA et n’auraient donc plus accès à l’éducation par manque de moyens financiers.

L’ancienne administration des Etats-Unis avait, pour des motifs politiques, privé l’agence de tout financement, ce qui représentait un quart de son budget. Si la nouvelle administration Biden a repris sa participation, le financement, selon nos informations, est encore inférieur de 130 millions de dollars à ce qu’il était précédemment.

  1. Le Conseil fédéral entend-il intervenir pour demander à l’administration des Etats-Unis de reprendre son plein financement à l’UNRWA ?
  2. Le Conseil fédéral, en cas de besoin, est-il prêt à débloquer des fonds d’urgence pour éviter un éventuel effondrement financier de l’UNRWA et également d’oeuvrer pour assurer à long terme un financement pérenne de l’agence onusienne ?

Intervention de notre Conseiller National, Denis de la Reussille